Le bouddhisme tibétain et la Soka Gakkaï en France

Soka Gakkaï

Plusieurs pays continuent aujourd’hui la pratique de la tradition bouddhique vu ses bienfaits au quotidien. En fait, le bouddhisme consiste à valoriser l’humanité pour éviter certains obstacles dans la société. Dans ce cas, les bouddhistes utilisent plusieurs rituels pour que le Bouddha Gautama réponde à leur demande. Cependant, la plupart des gens ne savent pas que les règles de ce mouvement religieux. C’est pour cette raison qu’est créée l’organisation bouddhiste laïque étant appelée Soka Gakkaï. Cette dernière représente aujourd’hui ses bienfaits dans la société. Mais quelle différence entre le bouddhisme tibétain et la Soka Gakkaï en France ?

C’est quoi le bouddhisme tibétain et la Soka Gakkai ?

Il y a environ 2000 ans, le Shakyamuni étant aujourd’hui le dieu des bouddhistes a vécu dans le continent de l’Inde. Il est aussi appelé Siddharta ou Gautama. Dans son message d’où vient le bouddhisme. D’après le principe , il a pour objectif de comprendre l’existence de la mort, de la vieillesse, de la maladie et de la naissance. Ces derniers sont, d’après lui, les quatre souffrances de la vie. Là où a été créé son nom Bouddha. Aujourd’hui, plusieurs organisations sont fondées pour défendre la tradition liée au bouddhisme tibétain. Comme la soka gakkai, celle-ci a été surnommée SGI. Plusieurs pays sont aujourd’hui intéressés par cette organisation comme le Japon, la Chine et surtout l’Inde et la France. La Soka Gakkai a principalement pour objectif de garder la valeur du bouddhisme tibétain étant une tradition basée sur la valorisation de l’humanité.

Quels sont les principes de la Soka Gakkai en France ?

En fait, c’est une organisation pour éduquer les gens face aux différents obstacles de la vie. Dans ce cas, elle contribue à la culture et à la paix. Bien entendu que l’éducation est basée sur le bouddhisme tibétain. En tout cas, le SGI ou la soka gakkai internationale possèdent plusieurs membres ayant chacun les missions correspondant à leur poste. À ce moment, ils doivent toujours respecter leurs objectifs principaux étant basés sur la protection et le respect de la liberté d’expression et de religion. Dans ce cas, plusieurs disciplines sont mises en place avant la répartition des nouveaux membres dans les pays étrangers. En fait, la SGI coopère avec plusieurs organisations tout en respectant leur autonomie et leur indépendance. Donc, elle contribue aussi aux échanges culturels entre plusieurs pays.

Comment devenir membre dans Soka Gakkai en France ?

Aujourd’hui, il y a plusieurs organisations bouddhiques dans le monde entier. Mais vous pouvez distinguer la soka gakkai à l’aide de sa localisation. En fait, cette organisation possède des sites web permettant à ses membres de communiquer avec les internautes. Dans ces sites, vous pouvez suivre tous les jours les actualités en matière de religion. À ce moment, vous pouvez leur dire tous vos problèmes pour pouvoir en tirer les solutions. Cependant, ne vous trompez pas de site. Vérifiez bien son nom, la localisation du centre, le dirigeant de l’organisation, etc. Normalement, le nom doit contenir au moins SGI ou Soka Gakkai lors de votre recherche en ligne. Si quelque chose vous préoccupe, il vous suffit de contacter le responsable de la SGI avant d’intégrer le site web. Puis, les membres vous montreront les démarches à faire pour faire part de la SGI. Si possible, il est préférable de prendre un rendez-vous pour faire une première rencontre au responsable de cette dernière.

Apprendre la médiation avec des cours de yoga